La couleur BLEUE

L’art du Feng Shui valorise les espaces intérieurs et extérieurs en assemblant le fond et la forme afin de bien canaliser les énergies du lieux ; ainsi, selon cette science pluridisciplinaire, chaque couleur est bonne si elle est associé à un ensemble juste. Par exemple, le liquide est associé au bleu, à la mer, au nord, à l’inconscient et à la nuit. Le feng shui décrit comme relation de destruction le rapport entre la terre et l’eau. La terre est de couleur jaune et en effet, un liquide de couleur jaune nous amène à penser à des images d’eau usées comme l’urine et la bile.

le bleu représente la clarté de la nuit.

Symbolisme du bleu :

L’Afrique occidentale aime le bleu indigo, le bleu est utilisé pour colorer les sculptures sur bois. Les Touaregs apprécient les tissus saturés de bleu indigo végétal, l’indigo de leurs étoffes pénètre les pores de leur peau jusqu’à lui donner une teinte bleue : les « hommes bleues ».

En terre d’islam, la couleur bleue est perçue comme magique, donc susceptible d’apporter le malheur ou le bonheur ; accrocher une pierre bleue au berceau protège l’enfant, le bleu turquoise repousse le diable.

En Asie, le bleu est souvent négatif ; en Turquie et dans toute l’Asie centrale, le bleu a longtemps été la couleur du deuil.

La Chine associe le bleu au tourment, un homme à visage bleu est un fantôme ou un homme de mauvais caractère, les yeux bleus passe pour laids.

En Inde, le bleu est la couleur de l’abjection ; ce qui est teint est avili (l’indigo teinte fortement, donc le bleu est considéré comme une salissure par les brahmanes) ; l’indigo est la couleur de la caste la plus basse ( les Sudra) – un membre de caste supérieur qui entrerait en contact même accidentellement avec l’indigo perdrait son rang.

En Occident, la couleur bleue n’avait pas bonne réputation :

  • Les riches Romains dédaignent le bleu en général qu’ils considèrent comme pauvre et sale quand la couleur est clair, inquiétante et morbide quand elle est sombre. Se vêtir en bleu est dévalorisant, le bleu est la marque d’une nature peu vertueuse chez la femme et un homme en bleu est considéré comme efféminé et ridicule.
  • barbares celtes et germains se teignaient la peau (visage et corps) pour se rendre à la bataille ; cette teinte leur conférait des allures fantomatiques qui terrifiait les légions romaine. Les yeux bleues de ces peuples sont perçu à Rome comme une disgrâce.

Au début du douzième siècle, une évolution du goût s’amorce.

La Vierge abandonne ses vêtements sombres pour revêtir un manteau bleu (couleur du deuil de l’époque). Valorisées par la Vierge Marie, les étoffes bleues sont demandées par les rois puis par les aristocrates. A partir de la fin du Moyen Âge, le bleu domine en maître, il évoque la royauté, la noblesse, la loyauté et la paix.

Aujourd’hui, cette couleur est également symbole de fraîcheur et de pureté. Raison pour laquelle les produits d'entretien pour les WC ou les vitres sont généralement colorés en bleu. Les lessives contiennent également des grains bleus censés donner plus de blancheur au linge (en fait une légère coloration bleue compense le jaunissement des tissus blancs).