Le château de Montgilbert

Le château de Montgilbert a été construit au Xlllème siècle et a été occupé jusqu'à la fin du XVIIIème siècle. Bâti au sommet d'une butte granitique, dans l'un des méandres du Vareille, Montgilbert est adapté au terrain sur lequel il est construit: son enceinte extérieure renforce sa défense à l'ouest et au sud, du coté de la plus faible pente.

un château haut

Le château haut

Le château haut est de forme carrée. A chaque angle se trouve une tour ronde, doublée d'une tour demi-ronde à l'angle où se trouve le châtelet d'entrée. Au milieu de trois des quatre courtines se trouvait une tour carrée; une seule, au nord, subsiste partiellement aujourd'hui. Un chemin de ronde faisait le tour du château haut, au sommet du mur d'enceinte où des meurtrières sont encore nettement visibles.


Mis à part le châtelet d'entrée, le château haut comporte trois tours rondes situées aux angles. Ces trois tours sont organisées de façon similaire : un sous sol voûté destiné aux réserves (caves, silo), un rez de chaussé voûté abritant une salle reliée aux bâtiments d'habitation (entrepôt, chambre, chapelle ... ), un premier étage consacré à la défense avec meurtrières, auquel on accède par un escalier intérieur à la tour, un second étage, toujours consacré à la défense et un dernier étage tenant sans doute lieu de grenier.
Le quatrième angle du château haut accueille le châtelet d'entrée. Il est composé de deux tours encadrant un bâtiment étroit où se trouve la porte d'accès à la cour haute. La défense de l'accès est assurée par une herse dont les glissières sont encore nettement visibles, par des meurtrières situées juste après la herse de part et d'autre du passage d'entrée, et par une porte en bois. Une bretèche (bâtiment en bois surplombant la porte, à l'extérieur) complétait ce dispositif.

La cour basse et l'enceinte extérieure

La colline sur laquelle est bâti le château est irrégulière. Sur deux côtés (nord et est) la pente y est abrupte et la défense aisée. Par contre sur les deux autres côtés, elle est douce et l'attaque facile.
La muraille extérieure protège donc le château sur deux de ses quatre cotés. Il s'agit d'une enceinte qui épouse les courbes de niveau et qui est renforcée par deux tours rondes, une tour carrée (tour porche), des meurtrières, des bretèches, et parfois un chemin de ronde.

La construction est hétérogène et s'est étalée dans le temps. Certaines parties sont très nettement élaborées et prévues pour accueillir des hourdes, d'autres se limitent à un simple mur.

La cour basse est délimitée par la muraille extérieure et le château haut. Aujourd'hui cette cour est vide, mais elle abritait des bâtiments et des communs, construits de façon sommaire et dont il ne subsiste que peu de traces.

Au XVème siècle, l'apparition de l'artillerie bouleverse la conception de la fortification, murs plus épais et moins hauts, bouches à feu ...