Le siècle de l'ergonomie

L’ergonomie est une discipline jeune, son histoire est récente (1949-1950). Ses racines se développent dans une terre riche de plusieurs disciplines : psychologie du travail, physiologie, ingénierie, architecture, économie, sociologie, …

le traumatisme médulaire peut mettre quelques années à s'installer.

Améliorer l’efficacité du travail humain

Diminuer la peine de l’homme au travail.

L’ergonomie relie ces deux axes du travail :

  • organisations performances : efficacité, productivité, fiabilité, durabilité, …
  • protection et satisfaction des personnes : sécurité, confort, santé, hygiène, plaisir, intérêt du travail, ...

La délimitation du problème est un processus au cours duquel, de façon interactive, nous dénommons les choses auxquelles nous nous intéressons et élaborons le contexte dans le cadre duquel nous nous y intéressons. Ce processus de construction du problème s’effectue dans l’action, dans une conversation avec la situation : à chaque action du concepteur, la situation réagit, lui apportant de nouvelles informations et contribuant à la compréhension et à la résolution . La tache de l’ergonome n’est pas standardisée ; selon les cas rencontrés, c’est à l’ergonome de construire les frontières de sa propre activité, c’est à lui de construire le chemin (y compris les contraintes) de son intervention en même temps qu’il le découvre.

L’ergonome doit faire des recommandations, conseiller ou encore écrire des prescriptions mais toutes ces préconisations basées sur ses connaissances acquises par la formations et la pratique ne peuvent garantir à tous les coups que tout le problème aura été éliminé.