La ville de Paris

D'après la légende, l'origine du nom "Paris " (remplaçant "LUTECE") tient au fait que, dans l'île de la cité, se trouve une crypte dédiée à la déesse ISIS (PAR ISIS).

les ponts de la Seine

Une ville aux influences mondiales

Il y a des manifestations de l'égyptomanie presque partout dans le monde occidental, à Rome surtout, à Londres aussi. Mais Paris est la capitale d'Europe où elles sont les plus nombreuses. D'abord pour des raisons historiques : les empreintes de l'Egypte antique arrivent en France à l'époque de la Gaule, via l'empire romain. Rome a en effet ramené d'Egypte le culte de la déesse Isis. Paris, selon une légende qui a circulé du Moyen-âge au Premier Empire, trouverait ainsi une de ses origines dans l'existence d'iseum, temples dédiés à Isis : à l'emplacement actuel de Saint Germain des Près, à Issy-les-Moulineaux, à Melun. La capitale renoue avec l'égyptomanie à partir du XVIe siècle quand des obélisques et des pyramides commencent à orner des bâtiments. Les artistes français qui font le voyage en Italie reviennent avec des images d'une 'Egypte revisitée'.

Puis arrive au XVIIIe siècle la mode du jardin anglo-chinois : le Belvédère du Labyrinthe du Jardin des Plantes est quant à lui un exemple parfait des correspondances célestes et terrestres: "le dallage de l'esplanade réalisé par l'architecte Verniquet en 1786, permet par le raisonnement géométrique de cette triple enceinte, le codage suivant; cinq cercles concentriques traversés par des lignes brisées permettent d'accomplir, selon les saisons, le voyage de la projection des Grande et Petite Ourse.

Les ponts sur la seine

Du Moyen-Age au XVIe siècle, la Seine est un lieu de vie dense et varié. Dans le centre, autour de l'île de la Cité en particulier, les habitations sont construites à l'aplomb du fleuve, qui apparaît ainsi encaissé.Les premiers quais apparaissent au début du XVIe siècle avec la construction par Philippe le Bel du quai des Grands-Augustins. Les ponts sont surmontés de maisons qui cachent le fleuve aux passants. Leurs arches étroites sont occupées par des moulins et d'autres activités. Le Pont-Neuf, né de la volonté royale, édifié à partir de 1578, est le premier pont à ne plus porter de maisons.


Aux XVIIe et XVIIIe siècle, la volonté d'embellir et d'assainir Paris provoque une mutation profonde des bords de Seine. La création en 1753 de la place Louis-XV, actuelle place de la Concorde, s'accompagne de la réalisation de quais sur les deux rives. Les maisons construites à l'aplomb du fleuve sont alors démolies, en dépit de la résistance de leurs habitants. Autour des îles, l'espace libéré sur les rives est réservé à la création généralisée de quais hauts, tels qu'il en existait déjà ponctuellement, en amont et en aval.

Au XIXe siècle, ce siècle est marqué par la construction massive de ponts qui améliorent la communication entre les deux rives. Chaque régime joue son rôle de bâtisseur, encouragé par l'urbanisation croissante et l'extension de la capitale. En 1870, 15 ponts (pont Bir-Hakeim, pont des Invalides, pont de l'Alma...) ont été construits, soit plus que durant tous les siècles précédents. La navigation, particulièrement active, influe sur la physionomie du fleuve : les ponts ont désormais de longues arches, les quais bas sont aménagés pour faciliter le trafic fluvial et les chemins de halage se généralisent.

Au XXe siècle, les modifications de notre siècle traduisent le compromis entre des usages a priori contradictoires : la circulation et l'agrément. L'utilisation des bords de Seine pour la circulation routière est consacrée par la construction de voies sur berge. Celle de la rive droite a été réalisée entre 1961 et 1967, d'aval en amont. Celle de la rive gauche se limite à un court tronçon, de 2 km environ, du quai Anatole-France au quai de Branly. Par ailleurs, l'aménagement des quais réserve de longs espaces aux piétons, comme du quai Saint-Bernard au quai Conti dans le centre. Le pont Charles-de-Gaulle symbolise cette fin de siècle avec son long tablier horizontal.

Source : http://www.paris.fr/fr/Environnement/eau/seine_architecture.ASP