Le Parlement Européen à Strasbourg

Le concour architectural est remporté à l'unanimité du jury en 1991. Le projet a ensuite été mis en sommeil pendant près de 3 ans, en attente du futur de la ville de Strasbourg en tant que ville européenne, jusqu'à la signature le 31 mars 1994 du contrat de location-vente du futur hémicycle. Ce nouveau Parlement de 185 000m2 de plancher est livré pendant l'été 97.

un grand projet architecturale pour une grande Europe

Architecture

Planté au confluent de l'Ill et du canal de la Marne au Rhin, le futur Parlement ressemble à un boomerang courbe dont la partie la plus haute s'élève à 40m. De cette aile, deux formes émergent : la tour ronde encastrée à sa base enroulant les bureaux (1133 bureaux de parlementaires, de groupes politiques, de presse et services annexes) et le dôme de l'hémicycle (prévu pour 750 élus) disposé dans l'axe, à la proue du bâtiment. On trouve en outre différentes salles de commission de tailles et de configurations variées (jusqu'à 250 places) qui s'abritent sous la pente du toit, ainsi que les services collectifs (restauration,...).

A mi-pente, une faille transversale scinde la composition en deux, séparant les lieux de la représentation institutionnelle et ceux du travail fonctionnel. Cette césure facilite le repérage et organise les circulations et la sécurité du bâtiment. C'est en fait un jardin de 220m de long sur 9,6 de large et 30m de haut qui est traversé par des ponts en bois et des garde-corps en verre. Ce jardin, dont le sol est inaccessible, sera orné de lianes de 30m de haut, de feuilles géantes. De la voix même des architectes, ce sera l'épine dorsale du bâtiment.

La tour, ronde à l'extérieur, sera une énorme place de 80m pour 60m et 50m de haut, dont les parois en béton seront recouvertes de grès rose.

Malgré l'apparente simplicité des formes, de nombreux problèmes ont dû être résolus : la tour est une méga-structure métallique qui se finit dans le ciel, le dôme est une coque en béton qui est recouverte de bois et le front bombé est vitré de bas en haut sans démarcation pour pouvoir voir l'hémicycle.