Le stade de France à Saint-Denis

Les quatre architectes associés à ce projet ont conçu un stade en forme d'ellipse aux formes douces, épurées et non agressives. Etant enterré, ce stade ne dépasse que de 30 mètres au-dessus du sol pour la couverture et 20 mètres pour les façades. Ceci a été voulu pour ne pas contraster avec le quartier.

un beau projet architectural pour remporter le mondial 1998

Une idée du projet en quelques chiffres

L’ensemble a nécessité 800.000 m3 de terrassement et 180.000 m3 de béton. L’acier est également très présent puisqu’il y en a près de 32.000 tonnes. Enfin, il ne faut pas oublier la pelouse, dont la fabrication a nécessité la semaille d’un milliard de graines dans une gazonnière de 12.500 m². Ce serait d’ailleurs la plus chère du monde car elle aurait coûté près de 3 millions de francs.

L’élément le plus emblématique du stade est sûrement le disque blanc de la toiture fait en verre, en acier et en PVC. Cette dernière, d'une superficie de 6 ha et d'un poids de 13 000 t, soit 1,5 fois celui de la Tour Eiffel, est accrochée 30m au-dessus du sol grâce à 18 aiguilles d'acier de 1,6m de diamètre, de 60 m de hauteur et espacées de 45m chacune. La verrière, qui prolonge le toit vers l'intérieur du stade, est teintée spécialement pour favoriser la pousse de la pelouse et offrir la meilleure luminosité pour les retransmissions télévisées.

Outre la toiture, le stade est caractérisé par sa façade extérieure en verre, en métal et en résille d’inox (sur 6.500 m²). Le stade est également ceinturé par 18 escaliers monumentaux de 70 marches chacun permettant l'évacuation du public en moins de 15 minutes. 36 ascenseurs donnent également accès aux gradins.

Les tribunes mobiles

En configuration athlétisme, le stade fait sa mue. Les tribunes basses (25 000 places), formées de trente deux dalles de béton de 120 tonnes chacune, peuvent coulisser de 15 m en arrière pour laisser apparaître la piste d’athlétisme et les sautoirs. L'installation définitive prévue après la Coupe du Monde de football est alors réaliseé en moins de cinq jours et permet ainsi de supprimer 4.000 places assises. On aura donc : 80 000 places assises en version foot-rugby, 76 000 places en version athlétisme et 105 000 places en version concert.

En outre, le stade dispose de 4.400 places de parking souterrain situées sous le parvis, de 7.500 m² de salles polyvalentes (dont une de 2.000 personnes) et d’un auditorium (2.500 places) qui doivent permettre de faire en sorte que le stade soit, aussi, un centre de congrès. Il y a trois restaurants dont un panoramique de 160 places et 4000 m² de commerces ouverts en permanence.