Beanteay Srey au Cambodge

Véritable joyau de mesure et de délicatesse, ce temple est un des monuments les plus attachants de l'art khmer.

Temple humain dédié à Siva

Temple hindou profondément humain dédié à Shiva

Fait rare dans les annales des khmers, un brâhmane de sang royal, Yajñavarâha fait édifier en 967, sur ses terres d'Ishavarapura situées à une vingtaine de kilométres au nord-est de la capitale, un petit temple personnel.

Véritable joyau de mesure et de délicatesse

Ce temple est un des monuments les plus attachants que l'art khmer ait produit. Il n'a rien des dimensions imposantes des temples-montagnes royaux: sa tour principale est haute de moins de dix mètres et il faut se baisser pour passer à travers l'ouverture des portes des sanctuaires.

Ce temple dédié à Shiva en tant que "Seigneur suprême des trois mondes" comprend trois tours sanctuaires disposées sur une seule terrasse avec un avant-corps voûté devant la porte du sanctuaire principal. Des bibliothèques et des salles longues complètent le dispositif. Le sanctuaire central est de taille minuscule: 9,80 mètres de hauteur! Et il faut toucher de la main à peine levée le linteau de sa porte pour réaliser la petitesse de cette tour qui, vue de loin, paraît imposante ; la perspective et la hiérarchie des parties étant si bien ménagées que l'oeil est trompé.

C'est par sa décoration surtout que Banteay Srey est riche d'invention. On est séduit par mille petites figures cabriolant dans les feuillages des linteaux et des rinceaux. Sur les murs, ciselées comme des bijoux dans le grès rose, d'exquises figures féminines tiennent une fleur dans leur main éclose. Elles sont serties de feuillage aux courbes parfaites et cantonnées de génies volants ou de danseuses. L'avant-corps du sanctuaire central est décoré, à merveille, de carreaux garnis de feuillage.