Se construire : ma maison, c'est moi

A la naissance, l’habitation constitue le premier territoire ; quand l’enfant grandit, c’est sa chambre, le quartier, l'école, les amis qui constituent ses premières fondations de construction. A l'âge adulte, sa construction se poursuit autour du travail, de ses collègues, de ses rapports à la hiérarchie.

Les espaces quotidiens structurent la personne

Le modèle de relation aux objets s’étend à la relation des pièces dans l’appartement ; c’est ainsi que la salle d’eau est proche de la chambre à coucher ; ces deux espaces constituent la zone la plus privée en opposition avec le living-room, lieu de réunion du groupe familial ou d’amis, lieu semi-public.

Le territoire familial a souvent été étudié pour tenter de minimiser les conflits d’utilisation et d'appropriation de l’espace. Ainsi des recherches sur maquettes d’appartements à construire montrent souvent que le père veut être avec sa femme, les enfants étant ailleurs, alors que la mère veut être avec ses enfants, le père étant ailleurs.

Le lieu de vie est un espace d'expressions

Notre habitat reflète notre être, notre maison peut être identifiée comme une seconde peau qui serait le prolongement de notre état intérieur. La psychologie des lieux s'appuie sur les sciences humaines pour construire ses outils.

Cette connaissance permet de modifier le comportement de l'habitant en travaillant sur son lieu d'habitation, d'activité.

Notre intérieur (appartement ou maison) est révélateur de ce qui existe entre l’image de soi (Je), la famille, le groupe d’habitants dans l’immeuble (Nous), les autres, en dehors de l’immeuble (Ils) et les décideurs anonymes (On).

Nous considérons souvent que la ville va se construire comme une poupée russe, à partir du noyau familial (appartement ou maison). Mais il n’en est rien : l’espace-temps de l’appartement dépend en fait des contraintes externes de la ville ; la présence à l’intérieur de l’appartement familial est déterminée par le résidu de l’emploi du temps de chacun à l’extérieur (école, transport, usine, bureau, loisirs...). Autrement dit, les contraintes externes dominent les contraintes internes au logement. Parmi les contraintes subies, l'argent (avoir) est certainement la première contrainte dans l’utilisation de l’espace, tant en ce qui concerne la maison que les transports, les services, les loisirs... Il est clair que lorsque le sujet est prisonnier de son appartement, celui-ci est moins valorisé que lorsqu’il dispose d’autres habitats. On aime d’autant plus son habitat qu’on est libre de le quitter.

La seconde difficulté dans sa construction est la question de l’identité (être), de la relation de l’image de soi et d’autrui par rapport au voisinage, à la ville. 

deux petites filles sont fières d'elles 

Le feng shui replace l'humain dans son ensemble

 PRINTEMPS - ETE - AUTOMNE - HIVER

Cet art asiatique place l'homme au centre de ses influences. Pour ce, le feng shui décompose notre espace en directions qui peuvent être tempérées par le rythme des quatre saisons : le printemps, l'été, l'automne et l'hiver.

De la même façon, l'acceptation des saisons peut varier en fonction des individus ; l'été est compris par certaines personnes comme une saison chaleureuse et par d'autre gens comme une saison étouffante.

... BOIS - FEU - TERRE - METAL - EAU ...

Les orientations et saisons sont associées à un élément :

le BOIS associé au printemps - l'est : la saison des plants et des floraisons, sa forme est un rectangle (un rectangle vertical est la représentation d'un arbre unique, l'horizontalité est la représentation d'une forêt vue avec du recul).

l'élément FEU associé à l'été - le sud : synonyme de chaleur, couleur rouge ou de forme triangulaire (qui est la forme d'une flamme).

l'élément METAL associé à l'automne - l'ouest : la saison où les feuilles tombent des arbres, représente une période de repos, un moment de repli. Cette saison Yin peut être associée à une énergie métal, sa forme est le rond, sa couleur est le blanc ou gris.

L'élément EAU associé à l'hiver - le nord : symbolisé par le froid, la pluie, sa couleur est le bleu ou noir et sa forme est ondulée.

L'HOMME se place au centre de toutes ses études, il est associé à la TERRE, sa forme est le carré, sa couleur est le jaune, beige. Sa fonction dans le cycle naturel est de planter et de récolter ; ainsi l'influence humaine se fait sentir avant le printemps à la période des semis (Février-Mars) et après l'été à la période des moissons (Août-Septembre). Dans l'arrangement des 5 éléments, l'élément terre relie le feu au métal.

Observation sur l'humain

De cette analyse découle une philosophie qui admet que le rythme des saisons a une action sur la pensée humaine et, donc, par analogie on dira que les points cardinaux donnent aussi une indication sur la personnalité (un marseillais et un breton ont des pensées un peu différentes).

Par simple constatation, on peut s'assurer que le moment de l'année influence notre volonté, nos désirs et donc notre personnalité.

En été la priorité est à la relation avec les autres, l'hiver étant plus propice à une occupation professionnelle, le printemps est la période propre à la nidification, aux naissances, à la famille, à la santé, à la prospérité, l'automne est la période de rentrée des classes car par définition cette période de signe INN (qui reçoit) est plus propice à une certaine écoute, cette saison est la saison de l'apprentissage de l'enfant.

L'individu au centre de ces saisons apporte aussi ses spécificités qui sont la connaissance, la réflexion et la communication.

En conclusion, selon l'art du feng shui, l'harmonie individuelle est une certaine régulation de tout ce qui nous entoure.