Un nouveau label 'Bien vieillir'

Notre pays va connaître, dans les années à venir, de profondes évolutions démographiques. D’ores et déjà, la population française vieillit sous l’effet conjugué de l’amélioration de l’espérance de vie et du vieillissement des générations du baby-boom. La proportion de personnes âgées de plus de 60 ans devrait passer de 21 % en 2005 à 27,3 % en 2020. En 2050, plus d’un tiers de la population aura plus de 60 ans.

Le vieillissement, un processus naturel

Sur le plan physiologique, le vieillissement correspond à l’ensemble des modifications qui affectent l’organisme au fil de l’âge et diminuent la résistance et l’adaptabilité de l’organisme face aux pressions de son environnement.

Les spécialistes considèrent  la quarantaine comme la période de  démarrage d’un vieillissement psycho-
physiologique naturel. De plus, différentes études montrent que, sur la période de la vie professionnelle, ces modifications liées au vieillissement naturel sont souvent modérées et varient d’une personne à l’autre.

L’avancée en âge peut avoir des effets sur :

  • les organes sensoriels : vue et ouïe, 
  • l’appareil locomoteur : raidissement des articulations,
  • la force musculaire et de l’amplitude des mouvements, 
  • l’appareil cardio-vasculaire : augmentation de l’hypertension et des accidents vasculaires, 
  • la régulation du sommeil,
  • les performances relevant de la mémoire immédiate,
  • la concentration, 
  • la vitesse de réaction à des stimulations nombreuses et simultanées,
  • et la résistance générale.