Aménager son poste de travail avec un siège adapté.

Un siège est bien ou mal adapté à un poste de travail et aussi à un opérateur.

On pourra consulter la norme NF D 61 040 sur les sièges de bureau.

En plus des caractéristiques habituelles connues (piètement à 5 branches, roulettes, réglage en hauteur de l’assise...),

  • le siège possède un dossier qui soutien la colonne lombaire et dorsale basse.
  • le dossier peut être inclinable d’avant en arrière et il peut être bloqué dans différentes positions.
  • le siège peut être équipé d’accoudoirs courts ou réglables en hauteur.

La plupart des sièges actuels sont à réglages multiples, mais ces derniers doivent être souples, rapides même assis, fiables et finalement assez peu nombreux pour être bien utilisés. Il faut montrer les réglages aux utilisateurs.

Piètement du siège :

A cause des risques de basculement, il doit avoir cinq branches (et non quatre). La longueur des branches est de 250 mm minimum.

Des roulettes permettent une plus grande mobilité pour se lever ou se déplacer latéralement, mais il n’est pas judicieux d’en mettre lorsque l’activité gestuelle est importante en force ou en déplacement. Les roulettes peuvent être autobloquantes.

Dossier du siège :

Le dossier doit avoir pour caractéristiques :

  • Hauteur de 200 à 320 mm avec réglage en hauteur procurant un appui lombaire.
  • Largeur d’environ 320 mm, la surface du dossier est d’autant plus réduite que l’activité gestuelle est importante.
  • Inclinaison 105° par rapport à l’horizontale, avec un réglage de part et d’autre.
  • Support légèrement souple et liberté de rotation en son centre d’environ 10 à 20° permettant une meilleure adaptation dos-dossier et des variations transitoires.
  • Il est nécessaire que le dossier présente un évidement ou une ouverture au niveau du sacrum pour un meilleur appui lombaire.

Plan d'assise du siège :

Les dimensions sont les suivantes :

  • Hauteur réglable de 420 à 530 mm par rapport au sol. Le réglage doit s’effectuer facilement, sans se lever du siège, grâce à un levier.
  • Profondeur : 380 à 420 mm.
  • Largeur : 400 à 450 mm.
  • Inclinaison vers l’arrière : 3 à 5°.

Un siège adapté, c'est aussi :

  • Des mousses de qualité et des épaisseurs de mousse adaptées à la demande de la personne,
  • Des hauteurs d'assises adaptés à la personne et à son activité,
  • Des dimensions, découpe, forme d'assise et de dossier adaptées au contrainte de travail.....

Une posture de travail équilibrée, c'est avoir :

  • Le cou droit, dans le prolongement de la colonne vertébrale et la tête, légèrement inclinée vers l’avant.
  • Les avant-bras sont presque à l’horizontale (90° à 135°), dans l’axe des épaules ; les épaules relâchées.
  • Le dos plutôt droit et appuyé sur un appui-dos suffisamment large.
  • Les jambes, dans un angle supérieur à 90 degrés, permettant aux pieds de reposer à plat sur le sol.