LES TROUBLES MUSCULOSQUELETTIQUES (TMS) DU MEMBRE SUPERIEUR (MS)

Ensemble des atteintes douloureuses qui concernent tous segments corporels permettant de se mouvoir et de travailler.

Les troubles musculosquelettiques (TMS) sont des pathologies multifactorielles à composante professionnelle :

TMS est une expression « parapluie » sous laquelle sont classées des pathologies qui concernent l’appareil locomoteur :

  • Les articulations,
  • Les muscles,
  • Les tendons,
  • Les nerfs.

Les TMS s'expriment par de la douleur, mais aussi pour les TMS du membre supérieur, par de la raideur, de la maladresse ou une perte de force.

 

Symptômes des lésions dues aux TMS :

  • La douleur (souvent associée),
  • Une raideur articulaire,
  • Un raccourcissement des muscles,
  • Rougeur et gonflement de la zone atteinte,
  • Picotements,
  • Engourdissement,
  • Modification de couleur de la peau,
  • Diminution de la transpiration au niveau des mains.

Evolution des symptômes :

  • Stade initial :
    • douleur et fatigue du membre présentes durant le quart de travail mais disparaît le soir et jours de congé; aucune réduction du rendement.
  • Stade intermédiaire :
    • Douleur et fatigue débutant tôt pendant le quart de travail et persistant le soir.
    • Réduction de la capacité d'effectuer le travail répétitif.
  • Dernier stade :
    • Douleur, fatigue et faiblesse persistant au repos.
    • Difficulté à trouver le sommeil et à exécuter des tâches légères.

Anatomie et pathologie :

  • LE COU :
    • Douleur au niveau du cou pouvant se propager vers les épaules.
    • Cause : travaux supposant un position statique prolongée et/ou nécessitant de l'attention, tête penchée en avant ou en arrière (par exemple : travail devant écran).
  • LA LOMBALGIE :
    • Lombalgie que l'on appelle communément "mal de reins", ou "tour de reins", ou lumbago est une douleur musculo-squelettique localisée dan la colonne vertébrale lombaire.
    • cause : Travaux comportant des contraintes posturales telles que la manutention manuelle de charges lourdes où exposant à des vibrations du corps entier.
  • LES DOIGTS AVEC LE SYNDROME DU CANAL CARPIEN :
    • Compression du nerf médian dans le canal carpien, qui entraîne un engourdissement ou des douleurs au niveau des trois premiers doigts et peut entraîner une perte de la force de préhension.
    • Cause : Travaux comportant de façon habituelle soit des mouvements répétés ou prolongés d'extension du poignet ou de préhenion de la main (prise d'objet), soit un appui carpien (une pression prolongée ou répétée sur le talon de la main), ou l'utilisation d'un outil vibrant.
  • LE POIGNET ET LE SYNDROME DE LA LOGE DE GUYON :
    • Compression du nerf urinaire au niveau du poignet, ce qui peut générer un engourdissement des deux derniers doigts.
    • Cause : Travaux comportant de façon habituelle soit des mouvements répétés ou prolongés d'extension du poignet ou de préhension dde la main (prise d'objet), soit un appui carpien (une pression prolongée ou répétée sur le talon de la main), ou l'utilisation d'un outil vibrant.
  • TENDINITE / TENOSYNOVITE DES FLECHISSEURS ET DES EXTENSEURS DE LA MAIN ET DES DOIGTS :
    • Inflammation des tendons et de leur gaine, entraînant une douleur au niveau du poignet et de l'avant bras.
    • Cause : Travaux comportant habituellement des mouvements répétées ou prolongées de flexion et d'extension de la main et des doigts.
  • TENDINITE DE LA COIFFE DES ROTATEURS DE L'EPAULE :
    • Inflammation de plusieurs tendons de l'épaule entraînant une douleur et une réduction de l'amplitude des mouvements.
    • Cause : travaux comportant habituellement des mouvements répétés d'élévation du bras ou des efforts musculaires importants.
  • EPICONDYLITE (COUDE) :
    • Inflammation des tendons xtenseurs de la main et des doigts, localisée au niveau de la partie externe du coude.
    • Cause : Travaux comportant habituellement des mouvements répétés de l'avant-bras ou du poignet.
  • EPITROCHLEITE (COUDE) :
    • Inflammation des tendons fléchisseurs de la main et des doigts, au niveau de la partie interne du coude.
    • Cause : Travaux comprtant habituellement des mouvements répétés de torsion de la main et du poignet.
  • HYGROMA DU COUDE :
    • Inflammation des bourses séreuses provoquant un gonflement localisé à la pointe du coude.
    • Cause : Travaux comportant habituellement un appui prolongée sur la pointe du coude.

LES TMS: maladies professionnelles du siècle

  • En 2005, les TMS représentaient 62 % de l'ensemble des maladies professionnelles recensées par la Caisse Nationale de l'Assurance Maladie des Travailleurs Salariés.
  • En Europe ils représentent 53% des problèmes de santé.
  • En France en 2002, la majorité des MP reconnues au titre du tableau 57 du Régime général concerne les TMS MS.
  • Selon les statistiques américaines, tous les salariés sont concernés par les TMS quels que soient leur âge et leur ancienneté: 39,5% chez les femmes contre 31% chez les hommes.