Vestiges de la civilisation éthiopienne

L'Ethiopie est un pays ayant une vieille civilisation. Elle est considérée comme le berceau de l'humanité (Hadar, le lieu qui a vu naître Lucy), comme un carrefour de la civilisation et un musée des nationalités.

un héritage décimé 

Héritage culturel de l'Ethiopie : palais et châteaux

Pendant les périodes d'instabilité, entre le XIIIe et le XVIIe siècle, les dirigeants éthiopiens changeaient fréquemment le lieu du campement royal. Le roi Fasil (Fasilidès) s'installa à Gondar et en fit une capitale permanente en 1636.

L'artisanat, la peinture ancienne, la littérature et la musique fleurirent au cours du XVIIe-XVIIIe siècle.

Avant son déclin, à la fin du XVIIIe siècle, Gondar, ville du nord-est du pays, comptait une cité impériale fortifiée appelée Fasil Ghebbi (comprenant six principaux corps de bâtiments entourés d'un rempart de 900 mètres de long), environ vingt palais et autres bâtiments royaux, ainsi que trente églises.

Destruction de l'Ethiopie

L'Ethiopie a dû faire face à des agressions qui ont détruit cet héritage culturel :

  • la bataille de Mekdela (1868),
  • l'occupation fasciste (1935-51),
  • l'expansion du tourisme (fin des années 60),
  • une famine catastrophique (échanges pour de la nourriture).

On peut encore visiter le Palais du Bain de l'empereur Fasiladès , les ruines du palais et de l'abbaye de l' Empereur Mentewab construits au XVIIIe, et l'église Debre Birhan.