Le travail en condition de stress

Un état de stress survient lorsqu’il y a déséquilibre entre la perception qu’une personne a des contraintes que lui impose son environnement et la perception qu’elle a de ses propres ressources pour y faire face.

dessin d'un maçon stressé avec pelle, marteau, scie et mètre.

Mécanisme du stress

Tout au long de notre vie, nous mémorisons des situations stressantes (par exemple, confrontation à un refus ou discussion agressive) avec les réactions biologiques qu’elles engendrent. Face à une situation qui nous paraîtra ressemblante, nous répondrons, sur le plan biologique, par une stimulation hormonale (les catécholamines). Une fois enclenchée, cette réaction se déroule automatiquement, entraînant des symptômes d’une intensité parfois disproportionnée par rapport à la cause.

L’expression du stress dépend des capacités de chacun à « faire face ». en cas de danger, le mécanisme du stress, observable également chez l’animal, permet au corps de mobiliser très vite toutes ses réserves d’énergie, par exemple en vue d’un considérable effort musculaire requis pour la fuite ou l’attaque.

Les facteurs déclenchant le stress peuvent être :

  • les agressions physiologiques,
  • les facteurs cognitifs situationnels,
  • les facteurs personnels non professionnels,
  • l’anxiété, celle-ci est souvent alimentée par la « mémoire du stress », où des expériences marquantes subsistent et peuvent surgir à tout moment, à partir d’un stimulus déclencheur.

Les effets du stress peuvent aussi bien conduire à des actions efficaces avec choix décisionnel judicieux, qu’à des conduites pathologiques d’indécision mentale, de sidération émotive et de fuite panique. Si certains relatent les effets positives du stress en certaines circonstances, plus généralement, le stress affaiblit psychologiquement le sujet, réduit ses performances et le rend même susceptible de développer un état psychopathologique plus ou moins invalidant. Il affecte les relation inter-humaines (manifestation d’agression ou attitude de retrait, d’évitement) et peut aussi avoir des effets négatifs sur la prise de décision.

Coût du stress

en 2000, 28% des salariés européens signalent des problèmes de santé liés à une situation de travail stressante.

Les conséquences du stress peuvent être lourdes tant pour la santé de l’individu que pour le fonctionnement de l’entreprise :

  • baisse de l’implication du personnel : désinvestissement, absentéisme, départs volontaires, …
  • baisse des performances individuelles : difficultés de concentration, augmentations des erreurs, incidents et accidents, baisse de la productivité, de la qualité des produits et des services, …

Ces conséquences ont un coût important pour l’entreprise et la collectivité (en 2000, en Angleterre, 6.5 millions de journées de travail ont été perdu à cause du stress).